Goitre sporadique

Habituellement, une augmentation de la glande thyroïde se produitLe fond d'une forte carence en iode dans le corps, un entretien insuffisant de cet élément dans les aliments et l'environnement. Une exception est le goitre sporadique, qui est diagnostiqué chez les personnes vivant en dehors des zones endémiques. Dans de tels cas, la prolifération des tissus de l'organe endocrinien est due à des facteurs non liés à la quantité, mais à l'assimilation de l'iode dans le corps.

Pourquoi il y a un goitre sporadique de la glande thyroïde?

Les principales causes de la pathologie décrite:

  • Réception du carbonate de lithium ou des médicaments sur sa base;
  • Caractéristiques de la composition chimique de l'eau et des aliments (teneur élevée en composés humiques);
  • Présence de néoplasmes de la glande thyroïde;
  • Utilisation de médicaments hormonaux qui interfèrent avec l'absorption de l'iode;
  • Grossesse, puberté;
  • Troubles congénitaux du métabolisme de l'iode ou production d'hormones thyroïdiennes;
  • Maladies chroniques du système digestif.

Classification et symptômes du goit sporadique

Conformément à la nature de la défaite de l'organe endocrinien, on distingue les variétés de goitre suivantes:

  • Nodulaire;
  • Diffuser;
  • Multi-nœud;
  • mélangé.

Selon la structure des tissus en expansion de la glande thyroïde:

  • Tubulaire;
  • parenchymateux;
  • folliculaire;
  • Colloïdale.

Selon la fonctionnalité:

  • hypothyroïdie;
  • Euthyroïdie;
  • Hyperthyroïde.

En outre, il existe une classification de la pathologie par la taille du goitre (1 à 5 degrés).

Les signes caractéristiques de l'élargissement sporadique de la glande thyroïde ne sont perceptibles qu'avec une augmentation significative des tissus endocriniens:

    Goitre sporadique de la glande thyroïde

  • Compression de la trachée, de l'œsophage, des vaisseaux sanguins et des nerfs;
  • bradycardie stable;
  • essoufflement, crises d'asthme;
  • douleur dans le cœur, tête;
  • toux sèche et douloureuse;
  • troubles neuro-autonomes;
  • une bosse sur le cou.

La thérapie de la maladie est nécessaire à 3-5 degrés. En règle générale, il consiste à prendre la triiodothyronine ou la thyroïdeine.